Come to Daddy FRENCH DVDRIP 2020
Come to Daddy FRENCH DVDRIP 2020
  • Seed
  • :
  • 891
  •  
  • Leech
  • :
  • 312
  • Poids du torrent
  • :
  • 695.47 MB
  • Catégories
  • :
  • Films
  • File Nom
  • :
  • Come to Daddy Film Telecharger

Critiques : avis d'internautes :

C'est l'histoire d'un choc des cultures entre un hipster métrosexuel et un beauf d'un autre âge tellement puissant qu'il arrive à faire bouger les plaque tectoniques.Dans un endroit reculé, une maison magnifique sur les bords du lac Ontario que notre protagoniste (Frodo) est accueilli par son gentil papa. Seulement les retrouvailles ne se passent pas comme prévu, pour notre plus grand plaisir sadique.L'idée originale d'Ant Timpson est simple et efficace. A-t-il réussi à la vue.

C’est l’histoire de Norval, un jeune urbain métrosexuel qui vient voir son père un peu redneck dans un coin des plus reculés pour la première fois depuis des années, après avoir reçu une lettre de lui. Dès le départ, une ambiance bizarre s'installe et nous tient en haleine car on sent qu'il va se passer quelque chose, mais on ne sait pas trop quoi, même si l’on se doute que ce n’est pas sain. Toutefois, il faut attendre 40 bonnes minutes avant justement un sacré rebondissement et là, le.

Hipster jusqu'au moindre poil de sa moustache bien taillée, Norval décide de rendre visite à son père, un homme qui l'a abandonné enfant avec sa mère, après que ce dernier lui ait envoyé une lettre trahissant ses regrets. Une fois arrivé sur place, dans une maison isolée en bord de mer, il découvre un paternel redneck avec qui il n'a absolument rien en commun et qui ne fait guère preuve de.

Que ce film est long.et pourtant il ne dure que 1h30. Voulant se présenter comme un film original et sortant du lot, il n'est en fait que la pâle copie d'une multitude d'autres films du même acabit qui eux au moins avaient le mérite de nous tenir en hâlène. A part 2 ou 3 passages qui nous font tirer un timide sourire, on s'ennuie ferme et on a a vraiment l'impression de.

Réalisateur inconnu au bataillon (normal, c'est son premier film), titre de film sympa, PRÉSENCE D'ELIJAH WOOD : autant d'éléments qui piquent instantanément ma curiosité. Le personnage campé par Elijah, Norval, un jeune urbain friqué et (trop) stylé, vient voir son père au fin fond de la campagne canadienne pour la première fois depuis 15 ans ou 20 ans. Dès le.

Très chouette petit film. J'aime beaucoup le tournant dans la carrière de Elijah Wood : on dirait qu'il a décidé qu'il avait assez de rentrée d'argent avec ses films commerciaux (en même temps, j'imagine que "The Hobbit" l'a rendu assez riche pour ne plus avoir à travailler de toute sa vie), du coup il s'est tourné vers des petits films qui ne paient pas de mine. L'intrigue est ici.

Le ton est donné dès les épigraphes qui figurent en ouverture : *Co**me to daddy* est un mélange de tragédie shakespearienne est de comédie populaire. Norval, admirablement incarné par Elijah Wood, part à la rencontre de son père qui l'a abandonné quand il avait 5 ans. La quête du père absent donne lieu à une plaisante odyssée composée d'une succession de péripéties comiques et horrifiques..