Rambo: Last Blood FRENCH WEBRIP 2019
Rambo: Last Blood FRENCH WEBRIP 2019
  • Seed
  • :
  • 953
  •  
  • Leech
  • :
  • 334
  • Poids du torrent
  • :
  • 695.48 MB
  • Catégories
  • :
  • Films
  • File Nom
  • :
  • Rambo: Last Blood Film Telecharger

Critiques : avis d'internautes :

Dans le genre guide du routard d'un vétéran, ce Rambo ''la'' pète au niveau du string militaire. Après avoir martyrisé la police mal montée dans le premier, être tombé amoureux dans le 2, sauvé son pote le colonel dans le 3 et fait dans l'humanitaire qui décolle la tête dans le 4.. Sylvester Stallone qui, malgré un âge où la plupart rangeraient leurs dentiers en titane et rêveraient de se faire masser les oreilles par une jolie infirmière bodybuildeuse.décide ici de foutre.

Après son retour dans la ferme familiale à la fin de John Rambo, ce dernier y vit désormais avec une amie, qui a une petite-fille. Celle-ci veut des réponses de la part de son père, et part le retrouver au Mexique, où elle va être enlevée par le Cartel local. Et donc Rambo qui va aller la délivrer. John Rambo, soit le quatrième volet de la série, était une belle conclusion, avec un homme qu'on sent à jamais tourmenté par ses souvenirs du Vietnam, qui a été utilisé comme une machine.

Il est rare que je fasse une critique sur les films que je vois en salles, je préfère toujours prendre un peu plus de recul, mais là c'est spécial, je suis un fan de Stallone depuis le premier Rocky, j'ai vu tous ses films et j'en ai défendu certains contre les empêcheurs de plaisir car ils ne visent généralement que le divertissement basique et rien d'autre. De plus, j'ai.

Ce qu'on appelle la mort et la tragédie, Rambo appelle ça "chez lui". Et il le paie très cher dans ce dernier film époustouflant. Jamais je n'avais été autant en empathie avec le héros. Affaibli, vieillissant mais plus redoutable que jamais, Rambo va aller au bout de lui-mêm, contraint et forcé par le destin qui s'acharne. Putain de vie, putain de film. Un film parfois maladroit puisqu'il.

Papy Stallone est pas content et utilise toutes ses anciennes compétences pour défoncer les membres du cartel mexicain qui s'en est pris à sa protégée. C'est violent, sanglant, cru. Mais j'ai eu comme l'impression d'un enchaînement de saynettes mixant toutes les manières de buter un salaud dans un souterrain plutôt qu'un film construit. L'ambiance reste cependant plaisante, et on est heureux.

Tout semblait avoir été dit avec John Rambo. Et avec ce long plan terminal où il disparaissait sur le chemin de son ranch, on s'était rendu à l'évidence de ne plus voir ce vétéran brisé, enfant d'une Amérique qui lui avait réservé, il y a plus de trente ans, un drôle d'accueil en guise de remerciement pour son sacrifice. Sylvester Stallone y avait atteint son.

Dernier chapitre en date de la pentalogie guerrière après Rambo (1982), Rambo II : la mission (1985), Rambo III (1988) et John Rambo (2008), un ultime volet après dix ans de gestation chaotique, réalisé par le cinéaste méconnu Adrian Grunberg (Kill the Gringo, directeur de seconde équipe et assistant réalisateur sur Perdita Durango, Apocalypto, Hors de Contrôle.) consacrée une dernière fois.