Police FRENCH DVDRIP 2020
Police FRENCH DVDRIP 2020
  • Seed
  • :
  • 803
  •  
  • Leech
  • :
  • 281
  • Poids du torrent
  • :
  • 695.21 MB
  • Catégories
  • :
  • Films
  • File Nom
  • :
  • Police Film Telecharger

Critiques : avis d'internautes :

A la sortie sur les écrans de "Police", il faut bien se souvenir que nous avions été un peu déçus : il nous semblait alors que la fameuse "méthode Pialat" tournait un peu à vide dans le monde du polar français, et l'on ne retrouvait pas assez le "chaos sublime" qu'il suscitait d'habitude au cœur de ses films. Le commissariat de Pialat semblait un pur espace de représentation, une sorte de sphère mentale, à l'intérieur de laquelle la répartition des.

Le Police de Pialat attaque avec des airs monolithiques ; tout est solide et imposant, que ce soit Depardieu, les murs ou les portes. On croirait que tout prend plein de place, comme si le film voulait être le témoin non dégrossi de ce qui se trame dans les commissariats français. Armé d'une spontanéité monstrueuse qui s'immisce jusque dans les scènes les plus longues et complexes, ce menhir porté par Depardieu semble jeter un regard hautain vers le passé et les euphémiques films policiers.

Film étrange et composite, Police est peut-être l’un des moins représentatifs du travail habituel de Pialat. Casting de stars, gros moyens, on peut voir en lui une tentative d’accès à un plus large public, notamment à travers un récit étonnamment classique qui lorgne du côté du polar mélodramatique. Le jeu assez hétéroclite des acteurs peut poser certains soucis de continuité, tant on peut être.

Chouette film. J'ai vu une interview de l'auteure qui explique que son premier jet a été rejeté et est devenu par la suite "Sale comme un ange" que je n'avais que très moyennement apprécié. On apprend aussi que le film est en fait très inspiré de ses observations dans un poste de police (genre toute l'affaire en fait, y compris certains dialogues, certaines scènes marquantes comme.

Mon premier Pialat! Je suis content, je ne suis pas cocu mais je suis content quand même. J'avais vu Loulou, A nos amours quand j'étais jeune, j'avais vu Van Gogh approximativement, j'avais vu Police au ciné. et j'avais oblitéré tout cela de ma mémoire. Quelques bribes plus ou moins avenantes. Et là, je tombe la tête la première dans le piège, la sirène Pialat. Un réel plaisir. Réel et massif..

Peut-etre le film le moins personnel de Pialat, encore que : il subsiste dans cette histoire d'amour une trace de l'univers du cineaste, notamment dans le traitement du recit. Les images sont magnifiques, Depardieu aussi, mais je ne supporte pas Marceau et Anconina, meme si ici ils sont plus supportables que d'ordinaire, ils m'ont gache le film. Le scenario est assez brouillon aussi ; bref, je.

Film qui révolutionne le genre en France. Il commence par un interrogatoire, puis très vite un deuxième interrogatoire. Celui de Noria. De tout le film : un coup de feu. Le film est anti-spectaculaire. Le film dans un premier tiers s’attache à montrer l’ambiance dans un commissariat, entre interrogatoires rébarbatifs et humour potache entre flics, dans un deuxième tiers il montre les liens.