Tout s’est bien passé FRENCH HDTS MD 2021
Tout s’est bien passé FRENCH HDTS MD 2021
  • Seed
  • :
  • 811
  •  
  • Leech
  • :
  • 284
  • Poids du torrent
  • :
  • 1.39 GB
  • Catégories
  • :
  • Films
  • File Nom
  • :
  • Tout s’est bien passé Film Telecharger

Critiques : avis d'internautes :

On ne sait jamais vraiment à quelle sauce on va être mangé avec François Ozon. Le français jongle volontiers entre films de genre esthétisés (L’Amant Double, Frantz, 8 Femmes) et récits quasi documentaires (Grâce à Dieu). C’est bien dans cette deuxième veine plus réaliste que se situe Tout s’est Bien Passé, adaptation poignante du roman autobiographique d’Emmanuèle Bernheim, malheureusement emportée par la maladie en 2017 et déjà complice du.

Nous aimons François Ozon pour son sens du tempo et la subtilité qu’il y injecte lorsqu’il s’agit de caresser un support romanesque. Mais à force d’enchainer ses projets, il se perd au fil des saisons et nous laisse sur un regard curieux, pourtant habité, sur son dernier « Été 85 ». Ici, le point de vue sera plus délicat et l’adaptation du roman d’Emmanuèle Bernheim ne connaîtra pas le souffle qu’on lui associe. Entre « Falling » et « The Father », déjà vu cette année, la paternité mourante.

Avec le temps, on pense qu'on s'apaise et que les mauvais films nous irritent moins. Pourtant, certains viennent nous tirer de notre torpeur raisonnable (de façade) pour nous faire bondir et hurler ! Tout s'est bien passé, le dernier film de François Ozon est de ceux-là : après Jeune et jolie, voici donc Vieux et moche !. Ce long-métrage qui hésite entre le drame.

Emanuèle et Pascale Bernheim doivent gérer leur père après un AVC. Mais, contre toute attente, ce dernier leur demande de l’aider à se suicider, ne pouvant supporter sa condition fragile… Inspiré d’une histoire vraie, ce film est probablement le premier film sur l’euthanasie que je regarde qui traite avec justesse son sujet. Il faut dire que je ne suis plus à l’école catholique où on.

Rares sont les réalisateurs ayant eu le courage de s' aventurer sur le terrain de l’euthanasie. Clivant, le sujet du droit à une mort “douce” semble compliqué à aborder, tant par la législation qui l’encadre en France que par son évidente apparence de tabou. En adaptant au cinéma le livre éponyme de la regrettée Emmanuèle Bernheim, François Ozon continue de diversifier sa filmographie..

Emmanuèle Berheim n'est plus là pour la voir, hélas, mais elle serait sans doute heureuse de l'adaptation de son livre Tout s'est bien passé qui raconte la décision de son père de mourir après un AVC qui l'a laissé diminué. Elle serait surtout fière de la façon dont André Bernheim est montré, paternel un brin cynique et égocentrique mais irrésistible y compris pour ses deux filles qui l'ont.

Conquis par le dernier Ozon qui réussit à nous faire passer du rire aux larmes sur le sujet du suicide assisté. Sophie Marceau est touchante mais c'est André Dussollier qui est impressionnant et impérial sur tout le film. A voir absolument.