Joker TRUEFRENCH DVDRIP 2019
Joker TRUEFRENCH DVDRIP 2019
  • Seed
  • :
  • 977
  •  
  • Leech
  • :
  • 342
  • Poids du torrent
  • :
  • 1.37 GB
  • Catégories
  • :
  • Films
  • File Nom
  • :
  • Joker Film Telecharger

Critiques : avis d'internautes :

Batman a nombre d'ennemis qui, arpentant les bas-fonds de Gotham City, ruminent de sombres pensées. Parmi eux, il y en a un qui domine l'imaginaire collectif de ce qu'est l'antithèse du Batman. Maquillage de clown, sourire de dément, costumes criards et cheveux peinturlurés, le Joker dégage un sentiment de dangerosité inquiétante et implacable. Le personnage, créé par Jerry Robinson, Bill Finger et Bob Kane, est présent dès le premier.

Prix à Venise, critique dithyrambique, succès planétaire, en route pour les oscars. Pourtant Joker est un film plutôt mou, répétitif et vain pendant une heure et demie avant que la dernière demi-heure, vraiment chouette et rigolote, ne vienne pimenter l'écran. Alors oui, quelque part ça s’équilibre. Beaucoup le comparent à The King of Comedy de Scorsese, et certes certains points de comparaison sont tout à fait valides, mais en vrai ça ressemble.

Ce n'est pas du réalisateur des bouses que ce sont les deuxième et troisième volets de The Hangover que je me serais attendu à voir réaliser un film sur un futur méchant de super-héros plus proche de Taxi Driver que de l'avalanche étouffante de Marvel et Cie que le spectateur bouffe aujourd'hui comme il le ferait avec du pop-corn, dans un.

Joker était un des films les plus attendus de cette fin d’année cinématographique. Imaginer ce personnage mythique interprété par un acteur de la trempe de Joachin Phoenix ne pouvait qu’intriguer les adeptes de comics et de septième art. Le synopsis proposé par le site Allociné est le suivant : « Le film, qui relate une histoire originale inédite sur grand.

Le succès incroyable de Joker au box office ne va pas sans une certaine ironie pour un film qui s'inspire tant du Nouvel Hollywood. Le Nouvel Hollywood, c'est cette période du cinéma américain ou des réalisateurs se mettent à faire des films à petit ou à moyen budget qui s'inscrivent dans une contre-culture, contrastant fortement avec les budgets pharaoniques des grosses machines.

Il y a quelques jours, en pleine promotion de son très attendu prochain film, Scorsese expliquait au magazine Empire que les films de super-héros ne sont pas du cinéma. Un parc d’attraction peut-être, mais “It isn’t the cinema of human beings trying to convey emotional, psychological experiences to another human being”. Difficile de ne pas lui donner raison et.

Et si le Joker n’avait pas besoin de Batman pour exister ? Et si on parlait du monde sans être simpliste et manichéen ? Et si on poussait le cinéma grand public sur des voies non consensuelles ? En voulant se démarquer du tout-venant hollywoodien, notamment en invoquant cette chose bien souvent honnie qui se nomme “équivoque”, le Joker de Todd Phillips a déclenché les.